Cette garce de lesbienne très dominatrice à attaché sa meilleur copine pour une soumission totale. Elle commence par lui cravacher sa petite chatte lisse de salope puis ses petits seins percés. La soubrette aime se faire maltraitée comme une chienne. Son bourreau va la retourner et continuer de lui fouetter son beau cul bien ferme jusqu’à le rendre rouge sang. Les cris de douleurs envahissent la jolie brune qui malgré tout supplie cette pute de lesbienne dominatrice de continuer à l’humilier comme une chienne en chaleur. Elle finira par lui fouetter son petit clito gonflé dans un enchaînement de spasmes qui va la tordre en deux de plaisirs intenses.


Une lesbienne dominatrice a invité une jeune femme hétéro pour une première expérience en domination. Cette salope de dominante à préalablement installé un gode ceinture jonché d’un sexe noir en latex de 25 centimètres. Pendant qu’elle caresse sa soubrette de copine, elle en profite pour se titiller le clitoris avec vigueur jusqu’à s’en faire mouiller comme une chienne. Ensuite, elle impose à sa compagne de se mettre en levrette, puis commence à rentrer l’énorme sextoys dans sa petite chatte humide en l’enfonçant centimètre par centimètre. Sa chatte est ouverte au maximum. Elle commence les vas et viens en faisant hurler cette truie qui recrache la cyprine à chaque pénétration du gode. Ces deux salopes de broute minou, prennent un pied monstrueux.




Tiphaine est une petite salope accro au sexe bdsm et tout ce qui tourne autour du bondage et de la soumission:domination. Elle aime être soumise, et elle trouve toujours des lesbienne dominatrices pour son fantasme de sexe extreme.
Aujourd’hui deux amies lesbiennes deviennent ses maitresses d’un soir. Elle va alors bien s’amuser. Elles jouent en l’ attachant, la pinçant, la fouettant avec un martinet sado-maso. Le sexe fetish, c’est aussi la douleur, couplée au plaisir. Elle va alors se servir d’un gros gode ceinture, qu’elle va introduire très vigoureusement sans lubrifier le petit trou de chatte de la gouine esclave. Une scène de lesbienne bien fétichiste.